Masque d'entraînement Training Mask

  • Training Mask 2.0 - Masque entrainement altitude

Très utilisé dans le travail du cardio des sports de combat type MMA, le masque d'entraînement est un outil présentant l'avantage de reproduire (tout du moins de s'en rapprocher...) les effets liés à l'entraînement en altitude.

Plus généralement, il contribue à travailler la résistance face à une saturation en oxygène volontaire, et donc à entraîner les muscles à rester le plus performants possibles en sous oxugénation. Ainsi, en phase de compétition, les muscles retrouvent une oxygénation normale durant l'effort et ont une capacité de récupération accélérée.

D'après le rapport rendu lors du 14ème Colloque National de Lutte et de Prévention du Dopagees de 2014, il est indiqué : "L'hémoglobine augmente d'environ 1 % pour une semaine passée à une altitude de 2 500 mètres ou plus."

Voici, d'après le Docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport, les effets physiologiques qui en découlent :

"Pour obtenir un accroissement du taux de globules rouges, il faut une réduction notable de la quantité d’oxygène de l’air. À partir de 2 500 mètres, on constate une augmentation significative de l’EPO. Au cours de la première semaine, la fréquence cardiaque et surtout le rythme respiratoire s’accélèrent pour apporter plus d’oxygène aux tissus. On parle de « phase d’adaptation ». Durant cette période, la moelle osseuse est stimulée , les cellules sanguines jeunes qui s’y trouvent se multiplient puis gagnent en maturité. Au cours des 10 à 15 jours qui suivent les globules rouges achevés gagnent la circulation sanguine puis leur taux se stabilise progressivement. C’est la « phase d’acclimatation ». Notez bien qu’il ne s’agit pas de la seule modification physiologique. L’hémoglobine, la protéine des globules rouges transportant l’oxygène, apprend aussi à mieux le restituer en passant dans les masses musculaires. Pour cela, elle s’équipe d’une petite molécule, le 2.3 phosphoglycérate, qui module sa forme. Les petits vaisseaux sanguins, les capillaires, traversant les muscles, deviennent plus nombreux. Les mitochondries, les petites centrales énergétiques musculaires utilisant l’oxygène, voient, elles aussi, leur densité s’accroître ! Vous l’avez compris, tous ces mécanismes contribuent à une meilleure exploitation de l’oxygène disponible ! En pratique, le séjour en altitude idéal dure 2 à 4 semaines et a lieu vers 2 500 mètres. Au-dessus, les effets de l’hypoxie altèrent trop le mode de vie et les conditions de récupération. Ce type de programme se prête bien aux vacances estivales au sein d’un hôtel ou d’une résidence de station de ski, à proximité d’équipement pour redescendre en dessous de 1 500 mètres."

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter son article entier en cliquant ici.

Seul point de détail, tout le monde ne réside pas dans un environnement permettant de s'entrainer à cette altitude.

Le Training Mask est donc recommandé afin d'intégrer certains entrainements permettant d'intensifier le travail d'oxygénation, mais uniquement chez l'adulte.

Il existe plusieurs format d'ouvertures avec le Training Mask, permettant ainsi de reproduire différents niveaux d'altitude et permettant, notamment, d'avoir une progressivité dans la résistance d'oxygénation.

Vous pourriez aussi aimer...

Masque de Protection Gr1p

Masque de Protection GR1P

Masque de protection respirant réutilisable.
Coton, couleur noire avec logo G1 de Gr1p.